Tout savoir sur l’Histoire de Bidart et de son patrimoine à travers des itinéraires commentés.

Depuis 3 ans, la commune de Bidart édite un carnet à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. C’est à partir des recherches engagées dans le cadre de l’inventaire du patrimoine initié par les élus de la commune que ces carnets sont édités. Chaque année un nouveau thème est à l’honneur !

On vous propose de les retrouver sur cette page…

Belle (re)découverte à vous !

Le quartier de Parlementia

L’existence de la paroisse de Bidart remonte au XIIe siècle et jusqu’en 1633, Bidart et Guéthary ne formaient qu’un seul et unique village.

Au XVIIe siècle, il existait à Bidart un port situé à l’embouchure de l’Uhabia. On y pratiquait notamment la chasse à la baleine, de septembre à mars. Au fil du temps et au gré des tempêtes, le port s’est ensablé. La falaise de Parlamentia, insérée entre la cale de Guéthary et le port de l’Uhabia, était le fief des pêcheurs. La chapelle Saint-Joseph était d’ailleurs tenue par la Confrérie des pêcheurs.
Elle servait de lieu de rencontre entre les jurats – magistrats municipaux – des deux paroisses.
Aujourd’hui, il reste très peu de vestiges de l’activité portuaire si ce n’est la Tour de guet Koskenia au sud de la commune, qui surplombe la plage de Parlementia.

Découvrez l’Histoire et quelques anecdotes sur le quartier Parlementia en téléchargeant le carnet du patrimoine n°1 ci-dessous.


Sur les pas d’Henri Rateau

L’architecture néo-basque est un style architectural néo-régionaliste qui s’est épanoui durant le 1er quart du XXe siècle.


Les architectes se sont inspirés des fermes traditionnelles labourdines : la composition dissymétrique, la façade à pignon, le pan de bois, les linteaux en pierres sculptées, les larges avant-toits pour créer une maison luxueuse et confortable. Architectes, peintres, décorateurs, illustrateurs mais aussi écrivains, artisans, par leur art, ont façonné une image du Pays basque.

Au début des années 1920, le géomètre et architecte Henri Rateau, originaire de Bourges, s’installe à Bidart. Géomètre, il borne les nouveaux terrains voués à la construction.
Architecte, il dessine des villas de taille modeste auxquelles il applique les principes du style néo-basque.

Découvrez les maisons et établissements de Bidart imaginés par Henri Rateau en téléchargeant le carnet du patrimoine n°2 ci-dessous.


Bidart Insolite

Entre 2018 et 2020, la commune de Bidart a réalisé un inventaire de son patrimoine en partenariat avec l’Inventaire du Patrimoine Général de la Nouvelle-Aquitaine. Cette démarche a été initiée en 1964 par André Malraux alors ministre des Affaires Culturelles. Son rôle est de recenser, étudier et faire connaître le patrimoine architectural et mobilier d’un territoire.

Maïté Elhinger, alors chargée de cet inventaire a parcouru Bidart en long, en large et en travers afin de photographier, étudier, répertorier un maximum d’informations. Le livre « Bidart, entre terre et mer » est le fruit de ses recherches.
En parallèle, et pour notre plus grand plaisir, Maïté propose dans cette nouvelle édition des carnets du patrimoine, un itinéraire pour découvrir Bidart sous un autre angle…

A vous de nous dire si vous connaissiez toutes ces anecdotes !


Découvrez le livre « Bidart, entre terre et mer » de la collection les Visages du Patrimoine édité par Les éditions Le Festin.
Cet ouvrage répertorie une synthèse des recherches établies à l’occasion de l’inventaire du patrimoine qui s’est déroulée de 2018 à 2020.