Au bout de la rue qui porte son nom se dresse une chapelle dédiée à Sainte Marie-Madeleine, patronne des pécheurs repentis, des voyageurs et des marins-pêcheurs. Elle est donc bien placée: dos à l'Océan mais reconnaissable pour les marins à qui elle sert d'amer; elle est aussi sur l'itinéraire de la Côte vers Saint Jacques de Compostelle. Elle a été reconstruite en 1820 après l'ouragan qui l'avait frappée en 1817.

Au nord en contrebas, les "Monuments pour la Paix" rappellent les horreurs du XX° siècle dans l'espoir que cela ne se reproduise plus...
Puis un sentier "Iturriko bidea" mène à l'ancienne source Juana d'où quelques marches rustiques permettent de remonter sur la Corniche de la Falaise.